Haut-niveau

TIR A L’ARC : Mélanie GAUBIL championne du monde

Mélanie GAUBIL, actuelle pensionnaire du Pôle Tir à l’Arc de l’INSEP après avoir été formée durant plusieurs années - et jusqu’à la saison passée - à celui du CREPS de Bordeaux, est devenue championne du monde par équipe, à WUXI en CHINE.
 

Mélanie et l’équipe de France cadette obtiennent donc la médaille d’or, devant la COREE et la CHINE qu’elles battent respectivement en finale et demi-finale. Ce sont les deux nations les plus fortes au monde en termes de formation des jeunes archers, ...

Les françaises réalisent leur meilleure performance de la compétition lors de cette finale, contre une COREE favorite qui, dans une tension palpable, signe de son côté sa moins bonne performance : FRANCE 221 points - COREE 217 points.
 

En individuel Mélanie se hisse parmi les 10 premières des qualifications, ce qui constitue une performance intéressante dans des conditions difficiles car ventées. Après avoir passé deux tours dans les phases finales, Mélanie s’incline en 1/8ème contre une indonésienne.
 

Ce championnat a été couronné de succès pour l’équipe de France qui remporte finalement les deux médailles d’or par équipe chez les cadets et cadettes, ainsi qu’une médaille d’argent en double mixte chez les cadets également.
 

Voici le commentaire de Nicolas RIFAUT capitaine de l’équipe de France :

" L’objectif affiché était de ramener une médaille après trois championnats de disette. La mise en place de notre système de sélection sur quotas de niveau international commence donc à porter ses fruits après trois ans d’existence."


4 archers étaient sélectionnés la première année, 8 l’an dernier et 14 cette année.


Il faut ajouter à cela les compétences des entraîneurs de pôle et de club qui ont pleinement contribué à la réussite de nos équipes sur ce championnat du monde. L’émergence de cette génération de champions résulte d’un engagement total des archers dans leur pratique du tir à l’arc, c’est pourquoi l’exigence dans la formation de nos jeunes archers doit être toujours plus importante afin que de nouveaux potentiels se révèlent chaque année.

Historiquement la France n’avait ramené que deux titres en championnat du monde cadets / juniors : équipe fille poulies en 1999 et R.GIROUILLE en 2006. Aujourd’hui, nous doublons ce chiffre en un championnat. J’espère vivement que le travail réalisé au quotidien ainsi que nos choix stratégiques continueront à tirer la FRANCE vers le haut.

A WUXI, en arc classique, la FRANCE termine deuxième nation derrière la COREE du SUD.

L’enjeu principal des années à venir sera de maintenir le niveau de nos équipes et d’amener nos jeunes à être encore plus compétitifs sur le plan individuel, ...


Pour cela, il faudra multiplier les expériences internationales et augmenter fortement le nombre de stages intensifs proposant des situations de confrontation directe (notamment par le biais du Collectif Olympique Jeune). En effet, les français ont montré des attitudes exemplaires par équipe mais n’arrivent pas encore à s’exprimer au plus haut niveau à titre individuel, ...
 

C’est LE challenge à relever sur les prochains championnats (d’Europe FITA en 2014 et du Monde de la Jeunesse en 2015)".